Back to the Reviews listing
Verbier Festival - Le Temps
Friday 25 July 2008

Salves d'applaudissement et public incandescent. Piotr Anderszewski se rassied au piano, presque timidement, sourire narquois dans le regard. Il hésite, puis comme une excuse: «Eh bien, je vais refaire la deuxième Partita de Bach, que j'ai terriblement mal jouée tout à l'heure. Mais comme c'est un peu long, sentez-vous libre de partir...»

Parachever ce qui était une ébauche, densifier l'esquisse, en faire une pièce maîtresse. A l'église de Verbier, mercredi, le récital du pianiste polono-hongrois a pris avec ce bis des allures de mise en abîme, au terme d'un concert en forme de cycle - les Partitas 2 et 1 en pro - et épilogue du programme. L'exercice est pourtant périlleux, le jeu de miroirs à double tranchant; le premier jet de cette deuxième Partita, certes un peu brusque, saccadée, avait amplement suffi à magnétiser l'audience. Le bis, lui, se mue en quête farouche, le jeu de Piotr Anderszewski aiguise des absolus de clarté dans l'Allemande, affûte les angles contrapuntiques de la Courante, tisse les filins d'une Sarabande funambule, magnifiquement diaphane.

Bien sûr, les amateurs de sonorités veloutées ont depuis longtemps passé leur chemin. Ici, chaque note pourfend l'air, Anderszewski a des jeux de lames en forme de mains, montés sur un ressort respiratoire implacablement rythmique. Découpée dans un bloc de granit brut, la Sonate K 457 de Mozart est ivre de pureté, quoique un peu désincarnée. Un tout autre souffle agite la Grande Humoresque de Schumann, débridée à souhait. Oui, les accords sonnent presque trop acérés («Hastig»), et la coda finale se télescope avec brutalité. Mais il y a des murmures de cathédrales dans ces mouvements lents centraux, et, sous l'exubérance, les voix médianes abritent quelques grimaces d'enfants oubliées. Rares sont les interprètes qui acceptent d'arpenter aussi loin les festoiements tragico-grotesques de cette oeuvre monumentale.

Photo: © Robert Workman/Virgin Classics 2007
Source: Le Temps


Site Credits
© 2004-2016 Piotr Anderszewski. All Rights Reserved.
All sound clips and images reproduced with permission of their respective owners.