Back to the Reviews listing
Victoria Hall, Geneva - Tribune de Genève
Thursday 18 April 2013

Les voix de Schumann hantent. Anderszewski soulève tout l'imaginaire de la Fantaisie. Les fantômes bruissent entre les notes. Ceux de Beethoven et de Brahms, mais aussi de Wagner et de Moussorgski, apparaissent comme des visions fugitives émergeant d'échos lointains. Tant de tableaux, dans cette exposition musicale mais aussi humaine, avec ses angoisses et ses rêves, composent une assemblée fourmillante d'êtres et de sentiments. Rarement cette oeuvre aura paru à la fois si limpide et embuée, si haletante et apaisée, si bouillonnante et glacée.

La voix de Janacek conte. Elle raconte la colère, l'amour et la tendresse. L'air et la lumière. Les champs et les gens. Le 2e cahier de Sur un sentier broussailleux emmène l'auditeur saisi sur les chemins d'un peuple, d'une terre et d'une vie de souvenirs. Et elle pose la question fondamentale de l'homme immensément seul, face à la création et à son destin. Piotr Anderszewski y répond en grand artiste.
Source: La Tribune de Genève
Web link: Review in full


Site Credits
© 2004-2016 Piotr Anderszewski. All Rights Reserved.
All sound clips and images reproduced with permission of their respective owners.