Back to the Reviews listing
Flagey, Brussels - Crescendo
Tuesday 31 March 2015

A peine arrivé sur scène, et sans même prendre le temps de saluer, Anderszewski - assis sur une simple chaise de musicien d'orchestre - fit agir sa magie dès le Prélude de la Suite anglaise n° 3 en sol mineur (BWV 808) qui ouvrait la soirée. Quelle magnifique façon d'entamer ce mouvement perpétuel, de maîtriser un discours musical sans cesse relancé, tout en évitant le piège du piano-machine à écrire, si redoutable dans les morceaux rapides de Bach. Et surtout, quelle stupéfiante variété de toucher, quelle extraordinaire palette sonore toujours utilisée à bon escient, et au service d'une interprétation aussi intelligente que sensible. L'enchantement agit tout au long de cette oeuvre longue et exigeante (on relèvera aussi la merveilleuse subtilité agogique et dynamique dont l'interprète fit preuve dans la Gavotte II de la Suite).
Source: Crescendo
Web link: Review in full


Site Credits
© 2004-2016 Piotr Anderszewski. All Rights Reserved.
All sound clips and images reproduced with permission of their respective owners.